« Le Golo | Accueil | Antoine Emaz | «Le faiseur» »

20 décembre 2004

Commentaires

Génial!!!

COMME LES CHAUSSETTES DE L'ARCHIDUCHESSE

Comme les chaussettes de l'archiduchesse, l'oiseau se perche car le pêcheur le chasse. Pour que le chasseur sache où il se cache, il regarde dans le ciel la tache de crasse qui lentement se détache. Le garde-pêche se fâche, car sur l'herbe rêche deux pies-grièches installées dans leur calèche prêchent au vent. De son carquois le chasseur tire une flèche et visant un singe qui lèche le linge bleu qui sèche, il atteint en plein cœur une seiche qui au soleil doucement se dessèche. Horace lui, dans son palace de Tharce, joliment allongé dans son brise-glace, s'amourache de la mèche revêche de la pimbêche aux yeux de glace. Tandis que toi, avec un peu de gouache de couleur pistache, tu t'amuses perspicace comme une apache à peindre la moustache qui entrelace la bouche coriace de Boniface. Même si tout l'espace qui à moi te rattache est parsemé de pattes de mouches et si jusque dans ta douche il t'effarouche, je veux que tu saches, ma douce, que c'est en guise de préface que je rabache ces mots avec si peu de panache, car c'est à toi que si souvent j'enlace, que je les dédicace.

NOIR ET BLANC ou COULEURS ?

Voici un extrait, le N° 188 de La Société du spectacle de Guy-Ernest Debord, 1967 !
« Quand l'art devenu indépendant représente son monde avec des couleurs éclatantes, un moment de la vie a vieilli, et il ne se laisse pas rajeunir avec des couleurs éclatantes. Il se laisse seulement évoquer dans le souvenir. La grandeur de l'art ne commence à paraître qu'à la retombée de la vie. »

Debord ne parlait sans doute pas de photographie !
Ma">http://terresdefemmes.blogs.com/mon_weblog/2005/12/chronique_romai.html">Ma fille vient de m'expliquer que, dans sa tendre enfance , à cause du noir et blanc elle pensait sincèrement que le monde d’avant était sans couleurs ! Beaux mots (belle pensée) d’enfant non ?

Amicizia
Guidu ___

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.