Cécile Guivarch, Vous êtes mes aieux